Lettre ouverte à M. Le Président de la République

Ce jour 20 juin 2018, l’Association ADVSF -Association des Victimes de Syndic – a bien cherché à vous faire savoir les abus auxquels se livrent certains syndics particulièrement sur le secteur Malouin, secteur cher à M.HULOT ministre de l’environnement.

 

Votre visite des ports Bretons n’incluant pas celui de Saint Malo, Elisabeth Lignon bientôt 70 ans, victime d’abus de syndic, s’est levée tôt ce matin pour venir depuis Saint Malo à votre rencontre sur ST BRIEUC munie de ses banderoles pour vous expliquer la situation que traverse et subisse nombre de propriétaires et copropriétaires qui en font l’objet.

Mais, c’était sans compter sur un dispositif extrêmement conséquent policiers et CRS tel que tous les accès nous ont été interdits malgré avoir communiqué la carte de notre association à un responsable territorial et affiché nos intentions pacifistes, nous fumes exhortés à plier nos banderoles et affiches de presse sous forme de tablier et à les leur donner ; selon les CRS en présence « ordre leur était donné d’en haut ».

 

 

Interdiction de manifester

 

Macron à Saint-Brieuc
Macron et sa garde rapprochée

 

Des passants outrés les ont bien interpellés évoquant un déni de démocratie, arguant aux forces en présence qu’ils n’étaient pas de leurs prérogatives de nous interdire d’ exprimer sur l’espace public ce que nous subissions. Nous tenons à les en remercier vivement.

Monsieur le Président de la République, nos valeurs républicaines LIBERTE EGALITE FRATERNITE sont à ce point bafouées par nos institutions de la République.

 

Quelle société construirez vous pour notre jeunesse quand vous laissez nos ainés sur le bord du chemin ou sur l’autre rive ?

Quelle société construirez vous quand vous refusez de lire les difficultés que rencontrent vos concitoyens ?
Car, en effet, nous victimes d’abus de syndic n’avons pas manqué de détermination pour vous le faire savoir, avions préparé une enveloppe dans laquelle nous y avions mis certains des dossiers pour les plus flagrants.

 

Nous femmes avons été jusqu’à aller nous positionner à l’endroit même par où, vous et votre staff êtes repartis ; et là encore, consigne nous fut donnée par les forces de l’ordre de leur donner nos banderoles jusqu’à nous menacer de nous conduire au poste si nous n’optempérions pas. Non seulement, nous avons été tenues à l’écart par 3 CRS au demeurant sympas, alors que nos banderoles étaient au sol.
C’était sans compter sur l’engorgement d’automobilistes en amont de votre sortie qui ont eu l’occasion de lire ce que nous portions sur notre corps. Et oui, 20 ans de procédures pour l’une !, 10 ans de procédures pour l’autre ! Ce n’est pas sans impact humain.

 

L’ humain a-t-il encore selon vous, une place dans notre pays ? Soyez assuré que nous association de victimes nous y afférons. A l’heure où libérer la parole est d’actualité… , ces faits décrits ci-dessus ressembleraient plutôt à la briguer ? Et la violence que subisse les victimes d’abus de syndic, , psychologique et physique, qui plus est faite à des femmes, nous ne la tairons pas.

 

Dans l’éventualité où la parole des citoyens de terrain aurait encore sens sous votre mandat, notre association se fera l’honneur de vous dresser le constat des pratiques abusives de certains syndics pour ce qui nous a été porté à connaissance…sachant que des plaintes sont en cours et une instruction au pénal l’est depuis deux ans.

 

Espérant que votre combat soit avant tout le votre,

 

Républiquement votre

 

Comité ADVSF site web : http://www.victimes-de -syndic.org

 

 

2Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Posted by: ADVSF on